Aventures crochetesques #8 : Le chapeau du Champignon Mario

Héhé les crochettistes !

Quelques copines créatives de Parano -où le rendez-vous créatif a été proposé initialement- se sont prêtées au jeu.

Elles ont fait du beau boulot !

Après ce superbe démarrage, il est temps de s’y remettre. Pour ce second rendez-vous, vous allez avoir besoin :

– du coton ou la laine de couleur pour le chapeau
– du crochet
– du trombone ou l’épingle à nourrice
– de l’aiguille

Le chapeau
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
C’est ici que les choses vont se corser un petit peu. Vous vous souvenez, dans la première partie, vous avez dû crocheter dans le brin arrière.
Eh bien, aujourd’hui, vous allez devoir crocheter des augmentations dans chaque maille dans le brin avant uniquement : Cela va permettre au champignon de prendre cette forme de chapeau qui se referme sur le pied.

Attention, on ne se stresse pas, on respire et tout va bien se passer !

Première étape : le changement de couleur
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Tout d’abord, il faut rentrer de manière invisible le bout de fil blanc dans le pied du champignon de cette manière.
La vidéo est en anglais mais elle est très compréhensible.

Voilà ce que ça donne :

Ensuite, on va venir crocheter avec la couleur du chapeau dans le brin avant UNIQUEMENT : cette vidéo vous montre la manière de procéder mais n’oubliez pas, vous devez faire la même chose mais uniquement dans le brin avant.

Une fois la première maille faite (images 1 – 5), on en refait une dans le même brin (image 6) et ainsi de suite sur tout le tour du pied.

Pour le rang 9, on va reprendre le crochetage dans les deux brins et on va faire une maille serrée dans chaque maille.

Jusqu’au rang 13, il vous suffit de suivre le patron, il n’y a rien de nouveau.
Voici le résultat auquel vous devez arriver :

Maintenant, pour refermer le chapeau, on va devoir faire des diminutions Cliquez pour voir la vidéo

Pour le rang 14, on va procéder de la même manière qu’avec les augmentations, c’est à dire qu’on va alterner un certain nombre de mailles serrées avec des diminutions.

Si vous avez compris jusqu’à ce stade, la suite consiste à suivre ce qu’il est indiqué sur le patron.

Entre le rang 17 et 18, on va pouvoir commencer à rembourrer. C’est important de mettre le plus de quantité possible pour que cela remplisse correctement le champignon et qu’il prenne une belle forme.

On continue avec les rangs 18 et 19 et on rembourre encore si besoin. On peut voir sur qu’avant le rembourrage le chapeau est tout flétri donc il manque de « barbe à papa » (nom mignon du rembourrage)

On termine par le rang 20 et on fait une petite couture pour fermer le chapeau.
Pour la couture, on passe le fil dans l aiguille et ensuite on passe dans une maille sur deux puis on tire pour faire disparaitre le trou.

Vous pouvez laisser un morceau de fil assez long, surtout si vous souhaitez en faire un porte-clés ou le pendre quelque part.

Bref, vous avez atteint la deuxième étape et je suis fière de vous !

Aventures crochetesques #7 : Round 1 Champignon de Mario

Coucou !

Maintenant, que vous avez sauté le pas, voici le moment de se mettre en route. On va commencer par quelque chose de simple. On va faire les tâches du champignon. Ça va nous permettre de nous entraîner à crocheter en spirale pour faire la suite. Crocheter en spirale, ça veut dire qu’on va crocheter en continu et donc, qu’on ne va pas arrêter à chaque rang. Bref, trêve de bavardages, on va s’y mettre !

J’ai repris le tuto de Goanna en Anglais sur ce blog mais j’ai réécris le patron en français, vous le trouverez ICI

Il va nous falloir pour ce premier rendez-vous :

– la version imprimée du patron pour plus de facilité
– le coton ou la laine de couleur blanche
– le crochet
– le trombone

Pour celles qui ont besoin de visuel, une petite sériede vidéos :

La maille chainette
La maille serrée
Différence entre brin avant et brin arrière

Les tâches
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
On va devoir faire un cercle magique c’est à dire que l’on va former une boucle sur laquelle on va venir crocheter nos mailles. Une maille est la boucle fermée complète formée par le fil. Selon la technique utilisée pour faire cette boucle, elle portera un nom différent.

Revenons au cercle magique ; celui-ci va nous permettre d’avoir une forme bien ronde. Mais n’ayez crainte, ce n’est pas compliqué. D’ailleurs, plutôt que de me tuer à vous refaire des explications, je vous mets le lien vers un blog où c’est super bien expliqué > Cologurumi ou vers cette vidéo.

Donc, on commence par faire le cercle magique comme sur la photo 1.
Ensuite, on va faire 8 mailles serrées (ms) (photo 2) et tirer sur le fil pour resserrer dans le cercle comme la vidéo l’explique très bien. Vous avez réalisé le 1er rang.

Pour le deuxième rang, on doit faire des augmentations (aug) dans chaque maille c’est-à-dire qu’on va faire deux mailles serrées dans chaque maille.
Une fois les deux mailles dans la première, on peut passer le trombone dans la première maille du rang (photo 3).
On continue ainsi de suite sur tout le tour jusqu’au trombone (photo 4).

Pour terminer, enlevons le trombone et faisons une maille coulée (mc) dans cette maille.

Il suffit de couler une grande longueur de fil pour coudre ensuite la tâche et vous avez terminé votre première tâche.

Vous pouvez donc réitérer l’opération pour avoir 5 petits cercles.

Le pied du champignon
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Pour le pied du champignon, on recommence de la même façon que pour les tâches. On va juste arrêter avant de faire la maille coulée (Rangs 1 et 2 du patron)

On arrive au Rang 3, on va donc faire en alternance dans chaque maille, une maille et puis deux mailles (photo 5).
Rang 4 : Pour ce rang uniquement, on va crocheter dans le brin arrière de la maille (photos 6 et 7). Cette opération permettra de donner une forme au pied plus prononcée. Les mailles restent les mêmes, la seule différence, c’est que l’on va crocheter tout ce rang sur le brin arrière (photo 8).
Rangs de 5 à 7 (3 rangs) : On va crocheter une maille serrée dans chaque maille. Terminer le dernier rang par une maille coulée.

Et voilà, je suis certaine que vous avez géré comme des chefs.
Vous devriez donc avoir obtenu ça !

A la semaine prochaine pour la suite !
Rendez-vous en commentaires pour les questions !

Aventures crochetesques #6 : Un champignon Mario, ça vous tente?

Voilà venu le temps de vous inviter à mon rendez-vous créatif autour du crochet. Puisque plusieurs d’entre vous était intéressé(e)s mais que vous n’avez jamais osé sauté le pas, je vous propose de commencer par un petit projet, le Champignon de Mario Bros.

Déroulement de l’animation :
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
★ 22 juin – RDV n°1 : Le pied + les tâches
★ 29 juin – RDV n°2 : Le chapeau
★ 6 juillet – RDV n°3 : L’assemblage et fignolage
★ 13 juillet – Récap !

Pour faire le champignon, vous aurez besoin :

Matériel :
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
★ De laine ou de coton de la couleur souhaitée : ici, j’ai choisi blanc pour le pied et vert pour le chapeau et un bout de noir pour les yeux. J’utilise du coton car je trouve le rendu plus joli mais de la laine fait bien l’affaire aussi

★ Un crochet de la taille juste en dessous de celle préconisée par la laine. Sur l’étiquette, prenez la plus petite valeur et enlevez un demi. Cela permettra aux mailles d’être bien serrées et de ne pas laisser de trou pour le rembourrage

Pour bien choisir votre crochet il faut vous référer à la taille mentionnée sur l’étiquette

Si on prend l’étiquette ci-dessus en exemple, la taille recommandée est de 3,5 – 4 mm donc je prends la taille en dessous qui sera alors 3 mm

★ Un trombone Il vous servira à marquer le début du rang
★ Une paire de ciseaux

Et enfin pour la finition :
★ Du rembourrage : perso, j’achète des coussins pour trois fois rien chez Action, Zeeman, Ikea que je dépèce.
★ Des épingles et une aiguille à embout rond

Voilà, c’est tout !
Maintenant que vous avez les infos, qui tente ?

Expérimentation #4 : Saponification à froid

Hello !

J’avais envie de vous parler d’une découverte que j’ai faite il y a un peu plus d’un an maintenant. Comme celles et ceux qui me connaissent le savent, cela fait un peu plus d’un an maintenant que je fais mes produits ménagers et cosmétiques (pour la plupart) moi-même.  L’étape suivante était de créer mes propres savons par saponification à froid.

Le savon est le produit d’une réaction chimique entre une matière grasse (huile végétale, beurre végétal, matière grasse animale…) et une base forte (soude ou potasse)

C’est une démarche que j’avais envie d’entreprendre depuis un moment. Maladroitement, j’ai fait quelques tests à la maison mais je n’ai jamais vraiment osé en faire plus. Jusqu’au jour où, dans un de mes magasins liégeois préférés, Wattitude, un atelier fut proposé par les artisans savonniers « Lîdjeu »

La Savonnerie Lîdjeu! (et non Lidjeu) est née de la volonté de Maïwenn et de Baptiste de proposer une gamme de savon artisanaux et 100% naturels (huiles essentielles, huiles végétales, argile, graines et plantes séchées). La fabrication, selon la méthode de saponification à froid, est réalisée entièrement à Liège et nos deux jeunes artisans locaux utilisent au maximum des matières premières bio (plus de 95%).

Ni une, ni deux, je me suis empressée de m’inscrire à ce stage et j’ai été ravie.

Sur l’après-midi, on a eu eu l’occasion de refaire le point sur la théorie mais également de concevoir la recette de notre propre savon.

Après quelques réflexions et calculs, nous nous sommes lancés. J’ai créé deux savons que j’ai pu emporter chez moi et tester après un mois de séchage car oui, la saponification à froid est une affaire de patience.

Voici les savons  créés lors du stage après démoulage : Huiles végétales (olive, ricin, sésame et amande douce), spiruline et grains de pavot

savon stage

Et les savons qui ont suivi le stage : Huiles végétales (olive, sésame, noisette, avocat), jus de carottes et graines de pavot. Si vous êtes sages, je vous partagerez ma recette

savon carottes

Ce fut vraiment une après-midi super chouette avec plein d’échanges et en plus, j’ai fait une super rencontre, hein Sabine 🙂

Merci Manu et Wattitude pour l’organisation du stage

Merci à Maïwenn et Baptiste pour le partage de leur savoir-faire.

Aventures crochetesques #5 : Que la force soit…

…avec toi !

Il y a quelque temps, une collègue m’a demandé une petite faveur. Elle souhaitait offrir un cadeau d’anniversaire à son frère un peu spécial. C’est tout naturellement que j’ai accepté de lui crocheter un « petit » Yoda de 30 cm !

image

N’étant pas une férue de Star Wars j’ai du me creuser un peu la tête. J’ai donc vogué sur le net à la recherche du patron idéal et je suis tombé sur celui-ci sur le blog de Ah! Creations. Je dois avouer que ce n’est pas le patron que j’ai préféré réalisé. Il manquait un peu de détails à mon goût pour cette taille et il y avait quelques erreurs. Pour les yeux, je les ai réalisé en pâte polymère.

Bref, malgré quelques embûches, je suis fière du résultat et surtout contente que le destinataire soit heureux.  Avant de rejoindre son propriétaire, un poignée de collègues se sont amusés avec lui, je vous laisse admirer le résultat !

Ferrero Rocher Yoda mangea et trop bu il aura !

imageimage

Pour une comptable, Yoda se prendra !

image

A envoyer des fax, Yoda s’amusera !

image

 

Aventures crochetesques #4 : Welcome Spring !

Ca y est, c’est officiel !

Le printemps est enfin venu nous rejoindre. Bon, on a pas encore le soleil tout ça mais on est en bonne voie.

Une chose est certaine, c’est que c’est al période où les petites bêtes sortent de leurs cachettes et montre le petit bout de leur museau. Pour ma part, le premier animal que j’ai aperçu, c’est un petit écureuil plus connu sous le nom de Scrat dans l’âge de glace.

scrat

J’ai dégoté le patron grâce à ma copinaute Ahooka ! (eh oui, encore elle !) qui avait rédigé un article sur ses premiers amigurumis. C’est donc grâce à l’aide de Great Grey Crochet que j’ai pu réaliser ce sublime petit animal pour un ami que je n’avais plus vu depuis une éternité.

Et mon petit doigt me dit qu’il l’a adoré !

scrat3

 

 

Aventures couturesques # 1 – DIY #1 : Le sac à Cake !

Hello !

Il y a quelques jours que je remarque sur la toile que des personnes cherchent des idées pour la fête des grand-mères. N’ayant plus de cadeaux à faire pour ma part mais voulant aider une amie dont la mamie cuisine des petites pâtisseries, j’ai repensé au sac à tarte que ma copinaute Diday avait fait pour un swap.

Et c’est là que cette révélation m’est apparue !
Pourquoi ne pas réaliser la version rectangulaire du sac à tarte?

En deux temps, trois clics, voilà que je tombe sur ce tuto.

Tout étant expliqué sur le site, je ne vais pas vous refaire un pas à pas mais simplement vous énoncer mon avis.

Petits plus :

> la taille du sac est vraiment top, elle permet également de transporter son casse-croûte de midi.
> le tuto est facile à comprendre même pour les non-initiés.
> le fait qu »il soit en toile cirée permet de pouvoir le nettoyer rapidement.

Petit malus :

Le seul désavantage que je pourrais y voir, c’est que le sac n’est pas fermé hermétiquement et si tu dois traverser la ville pour aller chez mamie lorsqu’il pleut c’est pas le bon blanc.

En résumé :

Je vais chiner après un morceau de toile cirée pour me faire mon propre doggy bag à l aide de ce tuto et je vous en reparle !

Bonne semaine !

Laily

Aventures polymériques #1: DéMasquez-vous!

Hello!

Voilà enfin, je reviens à la surface.
PAs toujours facile de gérer son temps et publier régulièrement des articles mais je vais remédier à tout ça !

Aujourd’hui, je viens vous montrer ma dernière réalisation en pâte polymère. Je suis allée me perdre dans la campagne montoise, dans la chouette Auberge des Patines, accueillie de main de maître par la maitresse de maison Sandra. Là bas, j’ai retrouvé certaines copinautes patouilleuses et j en ai encore rencontré des nouvelles.

De plus, notre amie Joe, qui est une super mega over douée de la patouille a partagé encore une fois avec nous son savoir-faire afin que chacune réalise le masque de ses envies.

Une fois les explications données, chacune de nous s’est démarqué pour créer son masque à son image.

image

Pour ma part, j’ai opté pour le côté un peu usé qui rappelle le mouvement steampunk tout en restant fidèle à mes couleurs de prédilection.

image

Et voilà ma maitresse et ma nouvelle copine Daniella avec nos masques

image

Laily

Expérimentation #3 : Collier Virgule

Bonjour,

Aujourd’hui, je souhaitais de vous présenter mon premier collier Virgule, il doit son petit nom à la forme originale que j’ai eu envie de lui donner.

Ayant reçu mes encres à alcool quelques jours plus tôt, j’avais envie de faire un premier test sur un plastron. Malheureusement, le four de mon beau père n’y a pas mis énormément du sien soldant cet essai par un échec.

Bref,il me restait quand même un reste de plaque que j’ai utilisé pour le collier Virgule. Composé de bandes noires et de couleurs chaudes brillantes à souhait grâce aux conseils de ponçage polissage lustrage de mon amie Joe.

Son petit plus, la possibilité de régler la taille du collier pouvant passer du sautoir au ras de cou en 2 secondes.

Et maintenant, les images.

virgule