Challenge ABC 2019·Laily lit

Laily lit #15: Un spécimen transparent suivi de Voyage vers les étoiles, Akira Yoshimura

  • Contemporain – Horreur
  • Edition Babel
  • Sortie 2014
  • 147 pages
  • 15/20

Dans les dédales d’un hôpital, un homme prélève des spécimens osseux sur les cadavres. Enfant, il observait déjà son beau-père qui, après les tremblements de terre, rôdait dans les décombres. La nuit, il sculptait en secret d’inquiétantes miniatures… Un jeune homme en partance pour l’université s’assied sur un banc. Dès lors il ne vivra plus jamais ce à quoi il était destiné. Un autre le rejoint bientôt et peu à peu l’entraîne vers l’univers du renoncement, celui de l’abandon. Ensemble, ils vont quitter Tokyo, suivre une route lointaine, atteindre la montagne et s’élancer enfin du haut de la falaise dans le grand bleu de la mer. A travers ces récits, Akira Yoshimura nous entraîne aux confins du monde. Mais la poésie de son écriture est d’une telle beauté que seule s’impose dans nos mémoires l’envoûtante singularité de son imaginaire.

On continue l’exploration littéraire durant ce Challenge ABC 2019. On part à l’aventure en Asie pour cette fois avec un auteur que je ne connaissais point mais qui fut une belle surprise. Le côté mystérieux de la quatrième de couverture m’a vraiment donné envie de le lire et je n’ai pas été déçue. Ce livre est composée de deux nouvelles assez courtes puisqu’elles font toutes deux moins de 100 pages.

On entre tout d’abord dans un univers particulier, celui d’un homme d’âge mûr qui est chargé de préparer les corps de défunts pour la suite de leur voyage respectif. Cependant, son rêve à lui, c’est de pouvoir rendre les os le plus transparent possibles. Il va donc être en quête de spécimen afin de réaliser son oeuvre mais tout ne se passera pas comme il le souhaite.

Dans l’autre nouvelle, on accompagne un groupe de jeunes. Ces jeunes sont chacun en quête d’un désir particulier qu’ils ne trouvent actuellement dans la vie qu’ils mènent respectivement. Selon l’idée lumineuse de l’un des leurs, ils vont décider d’entreprendre un voyage ensemble, leur dernier.

La plume de l’auteur est savamment posée, elle nous emmène à travers les récits de manière juste, honnête et précise. Il aime aller dans le détail. Au niveau du thème évoqué, on sent que « l’après-mort » est le thème central mais on se questionne également sur la manière dont la société japonaise évolue et les différentiations avec notre culture occidentale.

Je suis toujours en retard dans les chroniques mais les lectures se suivent. Les vacances devraient aider à mettre tout cela à jour 🙂

Belle journée

Laily

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s